L’Histoire De La Saga Pokémon

Cela fera bientôt un quart de siècle que la saga Pokémon a débuté. Ce succès phénoménal remporté par la franchise a d’ailleurs poussé à la réalisation d’un film dédié au pokémon mythique Pikachu. Pourtant, tout est parti d’une idée plutôt étrange d’un jeune créateur de jeu vidéo japonais. Voici toute l’histoire, de la genèse à l’apogée de la licence culte Pokémon.

Un jeu sorti tout droit de l’imaginaire de Satoshi Tajiri

Le nom Pokemon pour ceux qui l’ignorent est issu de contraction de Pocket Monster en anglais, et Poketto Monsuta pour la version nippone. Il s’agit en réalité de monstres de poches sortis tout droit du cerveau de Satoshi Tajiri. Ce dernier étant passionné par les courses de crickets, imagine qu’il existerait un monde où des créatures capturées en pleine nature pourraient s’affronter.

Satoshi Tajiri

Une révélation amusante qui en 1986, amène le designer japonais à faire de son rêve une réalité virtuelle. Travaillant à l’époque pour un magazine amateur qui portait sur les jeux d’arcade, Tajiri fait appel à son ami et futur associé Ken Sugimori. Après avoir songé à une multitude de pouvoirs évoluant selon l’espèce et l’expérience de combat, il sollicite Ken Sugimori pour illustrer sa vision.

L’objectif des deux compères est de prouver qu’il était possible de développer des jeux d’arcade meilleurs que ceux disponibles sur le marché à l’époque. Il faut se rappeler qu’il s’agissait des années 80, et une telle idée se révélait totalement délirante. Le duo décide en 1989 de créer un studio de développement nommé Game Freak. Toutefois, les débuts de Pokémon sont encore lointains.


En vérité, le duo Tajiri et Sugimori débute avec un premier jeu d’arcade intitulé Quinty. Ce dernier semble plutôt réussi. L’année qui suit, le monde en entier se laisse conquérir par la Game Boy, une console portable créée par la firme japonaise Nintendo. Les jeunes leaders de Game Freak aperçoivent très vite le potentiel de ces gadgets électroniques.

Satoshi Tajiri imagine en effet qu’il pourrait y avoir des interactions entre deux consoles, reliées par un câble de connexion. Il souhaite alors transposer son idée en jeu vidéo, et faire passer ses Pocket Monster d’une Game Boy à un autre. Cette illumination va apporter un changement radical dans sa vie. Une seule question se pose : d’où est venue l’idée d’une saga Pokémon ?

Rencontre entre Tajiri et Miyamoto : le début de la saga de Pikachu

C’est en 1990 que Satoshi Tajiri expose son concept à Shigeru Miyamoto. Ce dernier n’est autre que le célèbre producteur de jeux vidéo et créateur des personnages cultes Mario et Zelda. Malgré la réticence des patrons de Nintendo, Miyamoto choisit de prendre Tajiri sous son aile. Il voit en ce dernier un véritable potentiel de game designer.

pokemon rouge

C’est ainsi que le jeune développeur commence la master class qui changera son existence. En premier, il devra s’adapter au perfectionnisme de Shigeru Miyamoto, qui n’hésitera pas à lui faire reprendre une même copie à plusieurs reprises. En second, Tajiri devra concevoir une double cartouche de jeu, afin de faciliter les échanges de monstres de poche. Ceci est d’ailleurs son idée.

De nombreux mois s’écoulent, puis des années et durant cette longue période le studio Game Freak oscille entre la vie et la mort. En effet, Tajiri vit toujours chez son père et ne parvient pas à se verser un salaire. Il devra quelques fois participer à des projets pour le compte de l’entreprise Nintendo, notamment Mario & Wario. Cela lui permettra de se maintenir à flot financièrement et ne pas laisser sa compagnie couler.

C’est en 1996, plus précisément le 27 février que le jeu vidéo Pokémon Rouge & Vert effectue sa première sortie au Japon. Cet accomplissement vient récompenser 6 années de patience et de travail acharné pour Tajiri. 

pokemon vert

Bien sûr, il partage ce dur labeur avec Ken Sugimori qui illustre ses nombreuses idées de Pokémon pendant presque une décennie. Celui-ci créa les 151 premiers Pocket Monster que le monde entier s’apprêtait à découvrir.

Le jeu vidéo Pokémon, un succès planétaire

Le jeu Pokémon sorti sur Game Boy se vend à plus de 12 millions d’exemplaires, et cela avant sa sortie en Europe en 1999. Faisant d’une pierre deux coups, il parvient d’une part à montrer que l’idée de Tajiri était géniale, et d’autre part prouver que la Game Boy avait toujours du potentiel. La première génération de Pocket Monster s’est ainsi placée au top des tendances en matière de gaming.


Néanmoins, il faudrait avouer que la rumeur d’un pokémon surpuissant nommé Mew censé faire partie des 152 monstres guerriers a permis de booster les ventes. Il serait possible en effet de le débloquer, une fois que les joueurs auraient capturé les 151 autres. En vérité, le programme comportait une faille qui permettait d’obtenir Mew sans trop de difficultés.

Aujourd’hui, la licence Pokémon enregistre au total plus de 300 millions de ventes. Il représente encore à ce jour, le deuxième jeu vidéo le plus vendu dans le monde. Évidemment, c’est Super Mario qui occupe la première place. Les cartouches à jouer sont prévues essentiellement pour les consoles Game Boy, Game Boy Advance, Game Boy Color, 3DS ainsi que DS.

En outre, avec la sortie de Pokémon Go c’est 1 milliard de téléchargements que le jeu mobile enregistre. Une seconde preuve de l’immense popularité des créatures imaginées par Satoshi Tajiri. 

pokemon go

À présent, c’est la 8e génération intitulée Pokémon Bouclier & Épée qui débarque sur la console Nintendo Switch. En vérité, le programme a connu de nombreux changements au fil des années, révélant un désir de le perfectionner davantage. 

Évolution du système de combat : Pokémon se réinvente 

En réalité, le système de combat dans les jeux vidéo de Pokémon est basé sur « pierre-feuille-ciseaux ». Chaque type de pokémon possède des forces et des faiblesses, qui placent les uns au-dessus des autres. Par exemple, une créature du type eau infligera de sérieux dégâts à un Pokémon du type feu. Ce dernier sera à son tour plus redoutable devant un Pocket Monster du type plante.

attaque pokemon

Dès que vous comprenez ce principe de base, il sera plus simple de suivre le classement des 18 types de Pokémon. Parmi ceux-ci, figurent les types Électrique, Roche, Ténèbres, Acier, Glace et plus encore. Le jeu se transforme en casse-tête stratégique alliant attaque et défense. Ce qui restera inchangé malgré les modifications apportées au système de combat est le mode de jeu tour par tour. 

Les fans de Pokémon auront de quoi se tenir occupés avec les 3402 interactions qui pourraient résulter de l’algorithme. Ils pourront également fêter chaque mois de février, l’anniversaire de la saga Pokémon.

Articles Récents

Les Jeux Vidéo Les Plus Vendus Dans Le Monde

Divertissements permettant des interactions ludiques, les jeux vidéo constituent depuis quelques années un art à part entière. Cette industrie représente aujourd’hui plus de 200 milliards de dollars.

En savoir plus